UA-65453331-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 25 avril 2018

Emploi du temps à venir des Gardiens de Thau

Les jours s'allongent, notre travail sur le terrain aussi.

Pour le mois de mai voici nos actions déjà prévues. D'autres vont s'y rajouter avec de nouveaux contacts.

Un bouquet "porte-bonheur" le mardi, le jeudi 3 mai à 9H on le ramasse (avec beaucoup d'imagination) sur le lido aux 3 digues avec deux classes du Lycée Charles de Gaulle.

Le samedi 5 mai à 8h15 avec  l'association de chasse des gibiers d'eau qui organise chaque année un nettoyage sur un endroit fragile mais féerique "aux deux rives" coté étang de Thau vers Marseillan.

Le 22 mai vers 18H, à la Médiathèque de LOUPIAN, nous projetons le film de Yann ARTHUS BERTRAND "Planète Océan". Une information plus complète sera faite la semaine prochaine sur le blog.

A bientôt de vous retrouver dans nos actions. Vous pouvez y adhérer (15 euros/an) nous avons besoin de personnes actives nos actions se multipliant. Ne pas oublier  que nous n'avons aucune subvention , nous voulons être libres de nos choix et paroles, donc les aides ne peuvent venir que par les adhésions.

DSCF0579.JPG

mercredi, 14 mars 2018

Lido en fête ...de déchets !

Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées sur la place Théron du Lido, mardi après-midi, pleines de courage par un temps doux et sans vent ou presque.

DSCF0495.JPG

Une grande nouveauté qui perdurera dans le temps, deux foyers d'adultes déficients intellectuels dont le foyer occupationnel "Jean Piaget" de lapeyrade ainsi que l'ATO "les Ecureuils" de Montpellier nous ont rejoints dans cette course aux déchets qui défigurent notre littoral régulièrement à chaque tempête et celle-ci fut forte. La plupart des déchets étaient en haut de la plage certains cachés par le sable ramené par les vaques et vent.  Merci à tous ces jeunes qui ont fait un superbe travail encadrés par des éducatrices très sympathiques et bosseuses. Cela fait du bien de voir que de plus en plus de personnes viennent nous retrouver pour lutter contre les déchets qui  ont été recrachés par la mer qui n'en peut plus de les avaler.

DSCF0529.JPG

Ne parlons pas des poissons morts que nous avons essayé de retirer mais nos sacs étaient beaucoup trop lourds à porter.Donc nous dûmes les abandonner à leur triste sort sur le sable: pourrir et laisser une bonne odeur au passage !!

DSCF0531.JPG

L'équipe de "respect-nature" a pris possession de la plage comme un troupeau enragé à la recherche de nourriture plastifiée...! 

DSCF0510.JPG

Mais bien sur, comme disait l'inspecteur Maigret, nous n'avons pas oublié....les...

DSCF0551.JPG

La journée finie et toujours aussi fiers de ce beau travail de bénévole pour protéger la planète.

Après 3h de travail, nous avons partagé ensemble un moment de détente et d'échanges sympathiques couronné  un goûter amené par Pierre et Yvonne.

DSCF0556.JPG

Merci à toutes et tous et nous vous disons souhaitons à très bientôt pour une nouvelle aventure pour notre territoire.

Le site du centre "Ecureuils"  de Montpellier afin que vous puissiez connaître leurs activités. 

 

 

 

 

mardi, 30 janvier 2018

Connaissance du Port de Commerce de Sète

Un autre aperçu du Port de commerce afin de connaître le territoire portuaire de Sète-Frontignan bien souvent méconnu du citoyen.

LE TERMINAL VRAQUIER -

Comme on le voit de loin le terminal vraquier du port de Sète !! C'est la première infrastructure que l'on remarque en rentrant à la ville de par la présence de ses gigantesques  grues, telles des échassiers attendant la becquée au bord de l'eau
Le terminal vraquier ou minéralier et situé sur la partie Est du Port de Sète, il est constitué de large terre-plein ainsi que divers hangars destinés à stocker les produits importés, en majorité ou exportés. Son quai est en eau profonde soit 13,50 m de tirant d'eau pouvant accueillir les plus gros navires que le port peut se permettre à l'accostage. Comme son nom l'indique ce terminal est dédié à recevoir de la marchandise en vrac ou pondéreuse.
Il y a là quatre grues face à la mer : à gauche la Delattre, au centre les deux 16 tonnes, à droite la Mague, ce sont pas ses appellations que les manutentionnaires, perdus dans ce gigantisme, reconnaissent leurs outils de travail.

photo0364_001.jpg

Elles attendent, immobiles, l'arrivée des bateaux, elles étireront alors leur long cou pour saisir, en cadences, la marchandise venue de loin.

C'est ainsi que se déchargeront le soja, le charbon, le phosphate..... saisis par des bennes en godet, comme des pinces de crabes, vont alimenter le convoyeur à bande placé sous la trémie de chaque grue. C'est ce que l'on appelle « travailler en kangourou », la trémie est placée sous la grue (voir photo) pour éviter tout déplacement giratoire. Un circuit de convoyeurs à bande va stocker la marchandise soit dans les hangars directement soit sur le quai à l('aide de gerbeurs qui façonnent les stockage à quai.

Les quais accueillant les  navires minéraliers et équipés de cette façon sont le quai I3 et le quai I2.

Il faut voir la nuit, à la lumière blafarde des projecteurs, contre ces  quais luisant d'humidité, ces navires venus de loin se faire décharger, en cadence, avec le mouvement lents de ces géants d'acier.

Les quai I3 et I2 ont le tirant d’eau le plus important du port, soit : 13,5 m, c’est, en fait la profondeur à l’aplomb du quai. Ils peuvent recevoir des navires type « panamax » appelés de cette façon car ils ont la taille maximum pour passer le Canal de Panama ( les écluses), environ 32m de large et 294 m de long. Ces navires ont une capacité utile d’environ 75 000 tonnes de charbon en vrac.

A côté du quai I2 cohabite un quai à péniches avec trémie destiné à charger des barges de 1100 tonnes au maximum pouvant remonter le Rhône.

Photo0415.jpg

Navire en cours de déchargement sur le quai I3.

Rédacteur : F.P.