UA-65453331-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 01 septembre 2013

Le Brise Lame en beauté

Le dimanche 15 septembre 2013 à 9h30, notre association organise, sur le brise Lame du port de Sète, une journée nettoyage. Toutes les autorisations ont été prises auprès de L'EPR afin de pouvoir accoster sur cette partie du port.

D'autres associations de l'ensemble du bassin de Thau et de Sète, se joignent à nous pour nous aider tant en mains d’œuvre qu'en prêt d'embarcation.

Un rassemblement se fera sur le ponton de l’accueil de la capitainerie du port de plaisance à 9h30 ou nous embarquerons pour rejoindre le brise Lame. La matinée sera consacrée au nettoyage et à midi nous mangerons sur place afin de passer un bon moment ensemble et de refaire le monde.....!

L'après midi sera consacrée au rapatriement des ordures dans la benne prévue et amenée par Thau agglo sur la zone de carénage des pécheurs ou de la zone Tabarly.

Nous vous accueillerons avec un petit café et le midi le repas sera tiré du sac . Prévoir comme d'habitude, de gros sacs poubelles de 100 à 120 L, des bottes ou chaussures bien fermées, des gants , crème solaire si il fait chaud, chapeau, lunettes de soleil...etc !

Cette journée se fera que par une météo correcte.

Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues. Venez nous rejoindre. Plus nous serons nombreux plus le nettoyage sera bénéfique et nous aurons moins de détritus qui naviguent dans le port lors de coup de vent de la mer.

 

DSCF0220.jpg

samedi, 17 août 2013

Cap d'Agde, le port innovateur du Languedoc Roussillon

Enfin un port qui reconnait l'efficacité d'une structure sur l'eau pour lutter contre les diverses pollutions dans son port. Je félicite le directeur du port de la SODEAL que j'ai toujours trouvé très dynamique pour la tache qui lui incombe.

J'ai connu Olivier LAPORTE lors de mon combat contre la pollution d'hydrocarbures dans le port de Séte par un dépôt de plainte contre X auprès procureur de la République. Il m'a présentée la société et j'ai trouvé ce système très efficace pour éviter que le port devienne, encore plus, une vraie poubelle flottante.

Je l'ai présenté, individuellement, à chaque autorités de bassin de Thau et bien sur aux dirigeants du port de Séte et région. Nous en avons parlé lors de ces grandes réunions organisées avec les autorités. Mais hélas, à ce jour rien n'a été entrepris pour lutter plus efficacement contres ces déchets, alors que notre environnement portuaire le mériterait vu la diversité de nos flottes (pécheurs, plaisanciers, gros bateaux de plaisances et commerce...). La réglementation (Directive européenne ) impose que chaque port dispose d’installations de réception des déchets et des eaux usées des navires. Bien sur le port investit petit à petit sur des structures fixes mais tout le monde ne veut pas ou ne peut pas par manque d'équipement y accéder. Ecotank est là pour solutionner le problème.

Olivier, avec son bateau, a fait ses premiers pas dans le port de Séte où il a travaillé bénévolement pendant plus d'un mois en participant à des journées nettoyages organisées par les associations ou lors de l’événement "Escale à Séte". Il a établi une cartographique de l’emplacement des zones noires...un beau travail. Je souhaite que le port de Séte arrive à prendre la même initiative et dynamique dans l'action réelle que le Cap d'Agde.

C.C.

Lire la suite

samedi, 10 août 2013

La mort du quartier des Salins..... !!!!

Les Salins sont morts et bien morts ensevelis par des tonnes de béton...!!! Merci aux dirigeants Sétois  d'avoir fait disparaitre ce dernier espace naturel avec ses étangs et toute sa belle faune...!

L'ancienne association "entre mer et étangs" dans laquelle je militais, avait demandé à ce que la loi sur l'eau soit respectée sur villeroy....hélas rien n'a été vraiment fait ! Alors, les salins pouvaient ils compenser ? Mais peu de temps après le projet est sorti des  bureaux du service urbanisme...et la  mise à mort a été programmée pour ce dernier bel espace à l'entrée de la ville...

Maintenant, sur les étangs, de hauts immeubles ont poussé et un nombre incalculable de futurs hérons mutants y seront abrités par 500 logements...!!!

Le carrefour qui remplace l'ancien rond point "de la paix"  est devenu hyper dangereux pour les habitants des quartiers Quilles et Villeroy qui l’utilisent.  Impossible de s'engager au milieu par manque de place, sans parler d'une mauvaise visibilité des remblais du milieu, sinon c'est l'accrochage direct vu la file de voitures qui  passent à cet endroit. Dans un très proche avenir, les constructions finies, la circulation sera impossible pour les résidents.

(dans mes souvenirs, il me semblait que dans un arrêté préfectoral, il obligeait le promoteur à déplacer le rond point...ce qui ne veut pas dire le transformer en carrefour risqué....)

 Ou se désastre va t il s’arrêter ?

C.C.

DSCF0047.jpg

 l'article de midi libre d'aujourd'hui sur les Salins...!!!!

Lire la suite

mercredi, 07 août 2013

Sète : Port en puissance de polluants dangereux

Article de Midi libre qui fait frémir quant au devenir de notre santé et vie paisible...!  Il ne manquait plus que cela.
Je pense que les bateaux de croisières seront contents d'apprendre que nous acceptons ce genre de fret à Séte...et les habitants qu'en pensent ils ? que leur ville sert à ce genre de transport, surtout quant ils ne sont pas prévenus à l'avance.....!!

Transport d’uranium sous haute surveillance : le port de Sète bloqué

PH.M.
07/08/2013, 06 h 00
 
Le porte-conteneurs a quitté Sète mardi en toute fin de journée.

Discrétion totale. Et sécurité maximale. Mardi matin, un convoi de poids-lourds affrété par Areva est entré dans le port de commerce avec son “sensible” chargement de minerai d’uranium.

Pendant qu’une dizaine de camions pénétraient dans la ville, toute circulation de bateaux était suspendue dans le canal maritime. De même que l’accès routier au port de commerce était bloqué.

La brigade sétoise de la gendarmerie maritime était également sollicitée pour “faire la police” sur le plan d’eau. Ainsi les bateaux-promenade ont été priés d’aller promener ailleurs durant l’opération. Demi tour également pour la pilotine du port.

Dans le canal, des plongeurs auraient déjà été aperçus durant ces deux derniers jours. Et la rumeur selon laquelle ils recherchaient une arme, jetée dans l’eau, aurait été soigneusement propagée. Histoire de détourner l’attention ? Le cortège s’est ensuite dirigé vers le quai E du bassin Colbert où l’attendait l’Ocean Bird.

Ce porte-conteneurs, battant pavillon danois, était arrivé lundi après-midi.

Durant toute l’après-midi, le minerai - visiblement destiné à des centrales nucléaires - a été chargé à bord.

Puis, en toute fin de journée, aux environs de 19 h, le cargo a finalement pris la mer. Dans une discrétion toute nucléaire

jeudi, 01 août 2013

Zone avitaillement : danger !

Suite à un article de midi libre , notre réponse.

La zone d’avitaillement a des soucis de désavitaillement ? la cause : le démantèlement d’une bonne partie de la flotte de pêche provoqué par une disparition de poissons péchés à outrance et une pollution provoquée encore par l’homme et son égoïsme perpétuel bien encré au plus profond de lui. C’est bien triste pour ces gens de la mer aimant leur métier, car souvent c’est la passion de cette immensité marine qui les a conduits à vivre sur la mer.

Maintenant, certains doivent se reconvertir dans un autre métier mais lequel ? Quant on a été pécheur toute sa vie ou que l’on avait envisagé de le rester il n’est pas évident de savoir où aller pour faire vivre une famille… !!!

Nous sommes dans une ville touristique et la demande de faire rêver les touristes est forte, aussi, je pense qu’ils arriveront, avec de la patience, à trouver leur futur chemin.

 Le malheur des uns fait le bonheur des autres…Notre association, malgré leurs difficultés, se réjouit d’une baisse de fréquentation de la zone. Nous pointions suffisamment du doigt cet endroit qui à chaque plein laissait échapper des écoulements de gasoil qui  remplissaient le port d’odeur et de carburant sur la surface de l’eau. Depuis le port est un peu moins attaqué par ces hydrocarbures. Mais tout n’est pas encore au beau fixe. L‘étang de Thau, les canaux et le port pourront être beaucoup moins pollués le jour où l’avitaillement  partira sur la future zone de carénage à Sète-Frontignan. Dans la démarche environnementale de l’EPR  ce problème devrait être traité le plus rapidement possible afin de pouvoir contrôler tout débordement de plein des bateaux dans une zone bien structurée et sécurisée contre toutes pollutions d’hydrocarbures. Sans solutionner ce problème, le port ne pourra jamais être un « port propre » car faire venir des gros bateaux de plaisance, (certains éjectés de la cote d’Azur par manque de respect sur l’environnement et que Sète risque de récolter par un défaut d’applications des lois sur le port)  la zone de carburant assise à l’entrée du port et dans les courants, ne pourra être que néfaste.

 Ne pas oublier, nous avons une bombe à retardement dans la ville….en effet, entre les camions qui passent pour la ravitailler et cette zone au bout du mole, nous risquons un jour un accident dramatique….

Dans l’intérêt général, nous nous battrons jusqu’au bout pour la faire disparaitre de l’entrée du port de Séte.

 

DSC01291.JPG