UA-65453331-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 19 septembre 2012

Le port, voudrait il se justifier ?

Voici un bel article dans le midi libre du port, après une demande de rendez vous avec Monsieur CHEVALIER,  qui veut montrer sa réelle envie de faire de Sète un port propre....!!! de beaux ecrits et nous nous demandons, cette fois, que toutes ces belles paroles passent par de réelles actions....la faute à l'autre, nous "les gardiens" nous en avons assez d'entendre cet éternel refrain et notre demande maintenant , ce sont des actes.......!

On a compris que la brigade marine ne se ferait pas, mais il ne faut pas compter que sur le civisme de la polulation pour avoir un port propre....cette fois il faut que les autorités mettent réellement la main à la poche...ras le bol de toutes ces belles promesses, les actes doivent les montrer.....!!!!

Par ailleurs, nous remercions le port de nous avoir invité à cette reunion d'information du 6 octobre.....!!! merci midi libre de cette info !!!

DSC06144.JPG

 

 18/09/2012, article midi libre

 

Avec l’arrivée d’une responsable environnement, la poursuite et le lancement de diverses actions, l’EPR Port Sud-de-France veut s’ancrer dans le développement durable.

1 / Les quais

Après le nettoyage des quais du port de pêche et le curage des fonds des canaux réalisés en 2009-2010, le port a précédé à la réorganisation des stationnements le long des canaux et à la remise en ordre de certains quais (Consigne, Saint-Christ, République, Cdt-Samary, terre-plein de la capitainerie, terminal croisières...). La réfection du quai Nord de Cayenne vient de démarrer et d’autres quais (d’Orient, Licciardi notamment) devraient suivre en 2013.

Enfin, la création sur le port de pêche de Sète à Frontignan d’un espace d’1,6 hectare pour le ramendage des filets et le matériel de pêche permettra de libérer les quais du centre-ville (Aspirant-Herber et Marine, en particulier) de la plus grande part du matériel qui y est stocké.

2 / La qualité des eaux

"Le port étant le point de communication entre la mer et la zone écologiquement très sensible de l’étang de Thau, la qualité des eaux est d’une importance majeure", rappelle le président de l’EPR, Marc Chevallier.

D’où le lancement d’un groupe de travail avec les collectivités locales concernées (villes de Sète et Frontignan, Thau agglo, syndicat mixte du bassin de Thau...) ainsi que les associations et professionnels œuvrant pour l’environnement. Un audit va également être effectué avec le concours d’une entreprise spécialisée.

Pour le seul port de plaisance, une déchetterie a été installée au môle Saint-Louis courant mai. Dans les prochaines semaines seront mises en place un système de récupération et de recyclage des effluents de l’aire de carénage de la plaisance, ainsi que des installations de réception des eaux usées (grises et noires) des bateaux.

3 / Appel au civisme

"Nos actions ne seront couronnées de succès qu’avec le concours et la prise de conscience de tous", souligne Marc Chevallier, en lançant "un appel au civisme". Le président ne cache pas son agacement quand survient une pollution : "C’est toujours le port qui est montré du doigt".

Et d’énumérer les “petites pollutions” qui souillent régulièrement les eaux du port : gasoil, mazout, huiles, déchets ou frigos déposés subrepticement sur les quais... La récupération des eaux grises et noires des bateaux de plaisance se heurte à un problème de taille : la plupart ne sont pas équipés de citernes internes. "Ce sera obligatoire dans un an, mais il faudra du temps avant que tous les bateaux en aient une, à part les neufs".

Les opérations de nettoyage et de sensibilisation vont donc se poursuivre (la prochaine aura lieu le 6 octobre), en collaboration avec l’association Voile de Neptune. Un motif de satisfaction toutefois : "nous avons remis de l’ordre dans la plaisance. 1 180 bateaux ont été régularisés. Il en reste une trentaine qui pose souci. Mais si besoin est, nous faisons des procédures de mises en demeure : en général, les propriétaires s’exécutent".

 

 

 

 

 

mardi, 28 août 2012

La propreté existe elle à Sète ?

Centre ville pollué… …….

 Passant devant la médiathèque (plein centre ville) nous pouvons, hélas,  constater le manque d’entretien de cet endroit qui perdure…….. « Hydrocarbures » dans le centre ville, mais cette fois sous forme de bouteilles plastiques, sacs, tongues …..etc.…. bref tout un univers à montrer à nos touristes qui garderont de notre ville une image d’une cité « propre »…….. !!!! En grande ressemblance avec le fin fond de l’Italie…. !!!

Nous avons honte de cette présentation qui laisse une image du sétois lamentable, sale, négligent auprès de nos visiteurs. Les citoyens ne sont aucunement responsables des distensions ou malentendus qui peuvent exister entre l’agglo et la ville. Nous payons nos impôts, assez chers,  sur l’assainissement et poubelles pour exiger d’obtenir une ville agréable à regarder sans être obligés de détourner les yeux ou se pincer le nez quand on passe dans la ville (surtout par ces fortes chaleurs).

Nous avons pu, aussi, constater l’état lamentable de la première marche des escaliers de la médiathèque, qui ne s’est pas défaite dans la nuit, mais depuis xxxx temps. Cette marche peut être un réelle danger pour une personne âgée et la ville en sera responsable……sans compter de nombreux trottoirs défoncés par des travaux et qui plusieurs mois après ne sont pas refaits et peut provoquer un risque pour l’habitant qui circule à pied…

Un peu plus de petites poubelles de ville  posées régulièrement et surtout vidées seraient aussi  une solution d’apprentissage auprès de citoyens récalcitrants  à garder son papier en main.. … !

Messieurs, devenez moins insouciants sur le problème de propreté, d’entretien et d’hygiène de notre  ville… nous voulons vous rappeler vos devoirs.  Que ce soit Pierre, Paul, jacques qui doit le réaliser, notre souci principal, c’est que tous ces détritus disparaissent ….. Peut être, là aussi, faut il sévir véritablement… ..Pas besoin de créer une brigade spéciale, elle existe déjà…..

 

médiatheque,

DSC06686.JPG

samedi, 28 juillet 2012

Marseillan, ville gagnante en dépollution

Bravo au Maire de Marseillan, Monsieur Yves MICHEL, qui a su sauter le pas pour lutter contre les pollutions diverses sur son port, le canal du midi et  l'Etang de Thau. Une convention a été signé avec la société ECOTANK, société de nettoyage hyper active et performante pour la récupération des eaux usées ou noires des bateaux ou pollution d'hydrocarbures.

Une petite vidéo de ce moment très important pour nous, association, qui luttons sur Sète depuis plus d'un an pour faire entendre à l'ensemble des autorités l'importance de ce genre d'action sur le port et ses canaux pollués depuis des années par des hydrocarbures et diverses autres pollutions.

Je souhaite de tout cœur, que nos politiques et autres autorités prendront exemple de cette action positive de la ville de Marseillan. En très peu de temps, Monsieur Yves MICHEL  a su mettre en place cet événement pour sa ville. Nous le félicitons de cette prise de conscience et de son engagement réel pour notre environnement...

Messieurs les élus, à quand cet événement chez nous ? à quand cette action pour sauver notre vie marine ainsi que la vie de nos professionnels ? Nous attendons avec impatience vos initiatives hélas déjà dépassées par un petite ville mais au combien dynamique...MARSEILLAN.

Vidéo

 

DSC06230.JPG

dimanche, 15 juillet 2012

Un noeud bien serré..!

Article de l'Hérault du jour : dimanche 15 juillet 2012

un article qui relate bien notre colère...

une lettre aux élus leur sera envoyée..!

 

article Hérault du jr 15 juil 12.JPG

Article en PDF

vendredi, 13 juillet 2012

La Brigade va t elle couler.....?

Notre nouvelle association « les Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagune »  se réjouit d’avoir mis autour de la table pour la 3eme fois toutes les autorités afin de réfléchir et mettre en place  concrètement des solutions pour la propreté du port et de ses canaux.

Il avait été abordé lors de le 2eme réunion une brigade marine. .. !

Hélas, nous sommes  bien attristés et  très en colère de constater que les autorités  ne sont pas prêtes à travailler ensemble se rejetant mutuellement les responsabilités sur la mise en place de la brigade et d’une solution de nettoyage… .Il est vraiment navrant d’arriver à cette

3 ème réunion, qui semblait positive puisque qu’ils étaient tous là donc tous très sensibles à ce problème d’environnement sur notre port mais incapables d’entendre, d’écouter et de travailler collectivement. Ils semblent oublier qu’ils ont avant tout des devoirs envers les citoyens et que les difficultés qu’ils ont à établir un dialogue entre eux ne devraient pas rentrer en ligne de compte quant il s’agit  d’Intérêt Général.

Malgré notre désarroi et exaspération, notre énergie est toujours là. Nous ne désespérons pas et espérons qu’une des autorités aura suffisamment de courage et surtout l’ambition pour prendre en main ce dossier très important et épineux afin de le mener à bien.

« Vaut mieux agir quitte à s'en repentir que de se repentir de n'avoir rien fait. »

BOCCACE


P1050154.JPG