UA-65453331-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 01 février 2018

Joutes publiques "MARINA" salle Tabouriech

C’est dans une salle trop petite que s’est déroulée le mercredi 31 janvier une réunion publique concernant le projet de « quai à yachts » présenté par le Port de Sète. Surpris par l’affluence, les organisateurs ont dû rajouter des chaises tant l’attente du public était grande.
La salle était nettement coupée en deux entre les pros-projet et les antis-projet.
M. Jean Claude Gayssot, Président du Port, a ouvert la séance dans une envolée lyrique dont il a le secret, le tout, sous le scepticisme bruyant des antis.
Le porteur du projet, l’américain IGY avait mandaté son commercial qui, diapositives à l’appui mais sans aucun chiffrage en main, a vanté les qualités économiques voire mêmes civilisatrices et humanitaires de ce projet prévoyant l’accostage au quai d’Alger et du Maroc d’une dizaine de yachts de luxe. Il s’est attardé sur les retombés bénéfiques sur le local (emplois, services, etc…) sous les applaudissements des pros et les quolibets des antis. IGY, paravent des Emirats, a été présenté comme un Messie bienfaiteur tel  un évangélisateur  venu secourir des Sétois égarés.
Cette réunion, présenté comme un échange entre ceux qui savent et ceux qui ne savent pas a vite tourné en débat stérile qui aurait fait les délices d’un Pagnol en mal d’inspiration. En effet, ce fut un art de voir à quel point les questions précises ont été éludées, feintées, avec pléthore de hors sujets et de « dégagements en touche ». M. François Liberti, jouteur oratoire redoutable, a recentré le débat en qualifiant le projet de « hangar à bateaux » faisant fi des visions « bisounours » des instigateurs du projet et au grand dam du « porteur de micro ».
Aux questions, pas de réponses précises de la part des représentants du port qui se sont limités au final à compter sur ce projet pour pouvoir prévoir des investissements portuaires….. Triste fin.
En conclusion, M. Gayssot a reconnu que le débat sera long et semble disposé à de nouvelles consultations de la population. Un vœu a été émis : celui d’un référendum ce qui aurait l’avantage de clarifier les choses.
La réunion s’est terminée dans un brouhaha général, les deux camps se séparant en attente d’une prochaine joute. Une absence de marque a été remarqué celles des élus représentant la ville qui auraient peut-être eu leur mot à dire mais qui ont préféré jouer le rôle du « bel indifférent ».

F.P.

20180131_191426.jpgloupe

 le sauveur des Sétois

20180131_193414.jpgloupe

 

 

 

Commentaires

J'étais présente et décidée à poser une question au sujet du projet américain mais le porteur de micro n'a pas daigné l'autoriser.
En effet, penser que les américains et le Koweït associés ensemble vont se dévouer pour sauver le port de SETE me parait bien naïf. Je pense au contraire qu'ils vont ouvrir une SA, faire appel aux fonds publics ensuite faire des dettes, réinvestir les bénéfices en rachetant d'autres anneaux et par le biais des augmentations de capitaux avec émissions d'actions nouvelles au détriment des associés porteurs de parts historiques, devenir les seuls propriétaires du port. Comme ils ont fait à Eurodisney où les petits actionnaires n'ont presque jamais touché de bénéfices et on vu leurs actions fondre comme neige au soleil pendant que les dirigeants s'offraient des actions gratuites lors des augmentations de capitaux. A TERME
PORT DE SETE= Zone d’influence économique américaine
installée en France. Voilà je pense ce que sera l'avenir qu'il vont proposer aux Sétois.

Écrit par : IZARD | jeudi, 01 février 2018

Répondre à ce commentaire

http://vicomtesdebrageole.midiblogs.com/apps/m/archive/2017/11/06/les-milliardaires-a-sete-ca-se-precise-874603.html

Écrit par : le charge des commissions | vendredi, 02 février 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire