UA-65453331-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 20 mars 2016

Vive les événements à Sète

Ce matin j'ai fait ma balade sur la plage avec ma chienne, ou je n'avais pas mis les pieds depuis une semaine.

Depuis, un coup de vent du nord Est-Est a eu lieu et qu'elle fut ma surprise de voir tous les cadavres des événements passés, depuis quelques mois, sur la plage de Sète. Gobelets à gogo de bière (fête de la bière à l'automne) plastiques d'emballages, filets de moules ou autres crustacés etc.......

Hélas je n'avais pas mon appareil photo, pensant que la plage aurait été propre comme cet hiver ou il y avait peu de détritus sauf des bouts de bois pas nocifs pour l'environnement. Oui on est à Sète.

Ces déchets ont dû se retrouver au chaud coincés dans les rochers du port de Sète qui par un bon coup de vent ont pris la poudre d’escampette vers la plage. Si on nettoyait le port régulièrement dès qu'un détritus flotte , peut être les plages ne seraient pas agressées par ces horreurs. Mais pour cela,  il faut la volonté du port et ça c'est une autre histoire.....

Fini les balades tranquilles sur la plage, les paillotes se mettent en place avec de gros engins qui remuent bien le sable et permettent aux détritus de sortir prendre le soleil.....Les sétois et visiteurs pourront se régaler à pourrir cette plage très tôt dans la saison.

Bien triste planète que nous allons laisser aux enfants.....

biere.jpghélas vide....

C.C.

dimanche, 13 mars 2016

Oui le port est sale et pollué par les hydrocarbures

Nous ne sommes pas les seuls à penser cela.........et  ça me fait trop sourire !

Le nouveau directeur du port a été à notre écoute lors de notre dernier RV. Il a semblé comprendre notre inquiétude et surtout notre impatience du manque de réaction sur cette zone nuisible du port : la zone d'avitaillement. Nous attendons de voir les effets de notre visite, mais cette attente ne prendra pas 1 an de plus. La balle est dans leur camp et nous attendons donc que l'on nous appelle pour nous faire part de leur décision sur la façon dont ils vont sécuriser cette zone polluante pour l'environnement.

Faudra t il que nous allions plus loin ?

gardiens 13 mars.jpg

samedi, 05 mars 2016

"Les requins de la colère" au Palace

Le vendredi 29 avril à 20h au Palace,

Nous diffuserons le film-documentaire de CANAL+ et du réalisateur Jérôme DELAFOSSE,

"Entrée gratuite"

" Les requins de la colère".

 Sujet très brûlant. Notre but est de sensibiliser le public sur cette espèce menacée et cruciale dans notre chaine alimentaire d’où l'importance de la protéger. 

Un excellent film sur la vie des requins mais aussi leur calvaire provoqué par l'homme, cet être  dévastateur de la planète. Ce documentaire dénonce une pêche dramatique, principalement par les asiatiques pour leurs ailerons et nageoires, qui les met  en péril et  veut aussi démystifier la peur du requin que le film "les dents de la mer" a créé et incrusté dans le cerveau des hommes.

"Les requins de la colère" nous démontre que ces espèces ne sont pas les bêtes féroces que l'on veut nous faire croire, qui se jettent sur tout ce qu'il trouve sur leur chemin. Si certaines attaques se font, peut être faut il chercher les vraies raisons et non les condamner. N'oublions pas que les océans sont aux animaux marins et pas à l'homme qui est non seulement un intrus mais le plus grand prédateur dans cet univers.

A la suite du film, un débat s'ouvrira et nous aurons pour en débattre :

Monsieur Nicolas ZIANI, biologiste, spécialiste des requins,

président/fondateur du "Groupe Phocéen d’Étude des Requins"de Marseille, ainsi que d'autres membres du groupe.

https://www.facebook.com/groupephoceenetuderequins/?fref=ts

 

affciche requins assoc.jpg

  Le rôle du requin :

Les requins se sont rendus maîtres de presque tous les milieux marins, des côtes aux profondeurs des océans, en traversant tous les siècles jusqu’à nos jours. Leurs formes, leur puissance de nage et d’attaque, associées à un système de détection des proies très sensible en font des organismes exceptionnels.

Son rôle de prédateur est capital à l’équilibre des milieux marins :

– puisqu’il se nourrit des nombreux poissons malades qu’il rencontre sur son chemin. En éliminant les plus faibles, il permet une sélection des espèces et permet leur survie.

– parce qu’il est un acteur de régulation des populations de poissons. Les écosystèmes, par définition sensibles, ne résisteraient pas au surnombre de naissances et au manque corrélatif de nourriture.

A bientôt de vous recevoir au Palace. pour cette superbe soirée

C.C.