UA-65453331-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 22 novembre 2013

Tel est pris qui croyait prendre...!

Cette fois les autorités ne pourront pas dire qu'il n'y a pas de preuve......merci à Twitter


A vouloir ne pas respecter les lois et surtout respecter l'environnement un jour ou l'autre on le paye !! Et quand on est  nul ça se paye aussi ! 

Nous avons eu de grosses discussions concernant ce bateau il y a presque 2 ans avec l'ensemble des autorités portuaires quand le propriétaire ponçait et peignait son bateau dans le canal et à la barde de police maritime ou nationale de Sète sans qu'il ait été pris (soit disant)  sur le vif. Cette fois c'est lui même qui s'est mis dans le filet de la justice et nous ferons en sorte qu'il soit pénalisé...

A vous, Messieurs les autorités de faire votre travail et  d'appliquer la loi. Il a signé son crime contre l'environnement il doit être verbalisé.

 

ML tweet 22 nov 13.jpg

Commentaires

Verbalisé ? laissez moi rire. C'est une coutume à Sète de nettoyer et de repeindre les bateaux en plein canal. Là c'est Sète croisières qui s'est mis en défaut mais il y a un an environ c'est un des bateaux "promène-couillons" de belle couleur jaune qui ponçait allègrement sa coque au vu et au su de tout le monde et particulièrement de la police municipale, de la Police Nationale, de la Gendarmerie maritime. Ils ne l'ont pas vu nous a t'on dit... Tu parles !!! l'opération étalée sur plusieurs jours a complètement échappée à ces vaillants représentants de l'ordre ordinairement rapides à verbaliser le moindre dépassement de l'heure de stationnement sur les rares places le long des quais. A moins que, peut-être, une histoire de copains et de coquins, vous connaissez?

Écrit par : Pierre JOSSE | dimanche, 24 novembre 2013

Peut être le vent une poussière dans l œil et on ne voi plus rien

Écrit par : Atlani jl | vendredi, 03 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.