UA-65453331-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 14 mai 2013

Une Force pour notre bassin de Thau

Lundi, nous avons eu le plaisir de rencontrer l’association «  L’ADRIME » qui agit  pour la protection de l’environnement de l’autre coté de l’étang  de Thau, à Marseillan. Cette association présidée par Yves ISOIRD est aussi jeune que la notre mais tout aussi remplie d’énergie quant à lutter contre toutes actions pouvant nuire à l’étang  de Thau tant ce territoire est fragile, mais aussi, et surtout  la vie de tous les acteurs qui y travaillent, pêcheurs et ostréiculteurs traditionnels, pour qu’ils puissent pouvoir continuer leur profession durablement.  

Notre combat à chacun nous  permettra  de couvrir les différents problèmes sur l’espace marin et lagunaire donc très complémentaires. Nous avons  le même constat   sur certains points très négatifs de l’étang ou canaux. Un déséquilibre ou attaque d'un coté de l’étang  ne peut qu’avoir des répercutions sur l’autre coté. La vigilance est primordiale sur tout ce qui peut se passer sur cet espace maritime.  Nous sommes dans la même demande auprès de nos politiques et responsables policiers, mettre en place une « brigade marine » qui pourrait agir sur l’ensemble de bassin de Thau afin d’éviter tout acte d’incivisme non réprimandé à ce jour ou trop peu ! Notre association y travaille durement et sans relâche depuis 2 ans et  3 réunions auprès de nos autorités. Le port de Sète étant rentré dans « l’air environnemental » ne peut, maintenant,  que tout faire pour activer cette proposition de « brigade marine ». J’ai, d’ailleurs,  précisé à Monsieur CHEVALIER dernièrement par un échange de mails, que lors de la prochaine séance nous ne partirions pas sans que tous les responsables décideurs, qui nous font tourner en bourrique depuis 3 réunions, sans la mise en place de cette brigade.  

Avec l’ADRIME, éviter ou signaler un souci, auprès des citoyens ou responsables politiques  peut éviter de futures  catastrophes.  Il faut savoir qu’autour de l’étang et Sète,  il est répertorié plusieurs sites dangereux.  Notre devoir, en tant qu’association environnementale est de mener une surveillance importante quant  au bon respect et utilisation de notre patrimoine et faune marine.

Lutter seul, c’est bien mais dur… à deux c’est une force décuplée….. Alors à 3 ou 4….. ..C’est le désir de notre association de réunir toutes les associations existantes…. et,  notre parole sera d’OR … !!!!


classement risques.jpg

Les commentaires sont fermés.